TTM ?..

mais de quoi s’agit-il?

 
La est un trouble caractérisé par l’arrachage compulsif de ses propres poils et/ou cheveux, entraînant une alopécie manifeste sur la partie du corps touchée.
Elle est définie dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) en tant que… trouble des habitudes et des impulsions.
 
 
 
La peut être présente chez l’enfant âgé de 9 à 13 ans, parfois plus tôt et peut-être causée par un stress ou une dépression.

 

Le mot vient des termes grecs (thríx, tríkhos) : poil (tíllō ) : épiler ou effeuiller (manía). Il fut utilisé pour la première fois en 1889 dans une étude de cas par le dermatologue français François Henri Hallopeau.
Source Wikipedia
 

************************************************

 

Mais dans la vie de tous les jours, d’une personne souffrant de ce trouble, QUE SE PASSE-T-IL ?
Eh bien, les journées sont difficiles et souvent les soirées le sont encore plus!
La journée parce que le trichotillomane, n’aime pas trop se retrouver en société, et si il y est obligé, il fera tout pour pouvoir cacher ses ‘zones dégarnies’, avec une perruque, avec du maquillage, un chapeau, un bonnet, etc..

Le soir, c’est le moment le plus difficile. Livré à lui-même, seul(e) dans son intimité, devant la télévision, l’ordinateur ou bien simplement devant un livre, devient souvent le moment propice pour ‘l’arrachage’

 

C’est à ce moment précis qu’il devient TRÈS IMPORTANT de relâcher et de faire tomber la pression! Mais le trichotillomane, inconscient ou souvent même conscient de son acte, continue malgré lui à jouer souvent d’abord avec le cheveu ou le poil, avant de l’arracher. POURQUOI ?

Car à cet instant précis, il en retire du plaisir, du soulagement (souvent mal défini) qui est soudainement transcendé par le sentiment de culpabilité, de honte, de se dire mer.. Ça fait X jours (peut-être) que je n’y touchais plus et me voilà reparti de plus belle, dans une nouvelle séance qui va encore…durer des heures!

 

Et cela va se passer comme cela, tant que vous n’aurez pas pris VOUS MÊME la bonne décision; la décision définitive de vouloir vous soigner !

 

**************************************

 

  • Quelques suggestions aux Parents

 

Pour les plus petits, c’est bien sûr aux parents de faire ce qui s’impose pour l’enfant. De quelle façon ? Ils peuvent, par exemple, en apprendre davantage sur la trichotillomanie, par la lecture, en faisant des recherches sur Internet.
 
Parler aux personnes qui connaissent le problème, tels que les psychiatres, les thérapeutes et les médecins et s’il ne connaît rien à la TTM, n’insistez pas. Vous finirez par trouver. C’est le début de tout ! Et surtout, rassurez vos enfants.
 
Dites-leur que vous les aimez, que ce qui leur arrive n’est pas de leur faute et qu’ensemble vous allez trouver les solutions. Ils sauront ainsi qu’ils peuvent compter sur votre aide. Éviter à tout prix, les reproches ou pire les cris, sachez que cela ne sert strictement à rien, sinon de stressé encore plus votre enfant.

Dans la rubrique “Partenaires”, je vous parle de Pascal BROUARD qui obtient auprès des enfants de très bons résultats grâce à l’hypnose.
 
Par ailleurs, je vous invite à lire cet article, qui pourra vous éclairr davantage; Bientôt, ma fille sera à nouveau fière de sa chevelure !
 
 

  • Relevez le défi, il n’y a que vous qui avez ce POUVOIR !

 

Alors si vous avez un défi à relever cette année, c’est bien celui-ci le plus important ! Et si au début il y a des ‘rechutes’, ne vous découragez pas, continuez dans la voie de la guérison et sachez que c’est aussi en faisant des erreurs que l’on progresse. Eh oui ! Vous n’êtes pas seul à souffrir de ce trouble, si perfide. Et les cas de guérison existe, la preuve, j’ai réussi à me libérer de son emprise. Et vous, qu’allez-vous choisir ?
 

____________________________________

 

« JAMAIS JAMAIS JAMAIS. N’ABANDONNEZ JAMAIS. »
Winston Churchill:

 
Ce billet vous a plu  Partagez-le_fleche
 

 

 

 

 

twitter         facebook
 

 

 

 

 

bilfusée

bonjour,
Je me pose une question, on vois que la trichotillomanie entraine la sécrétion d’endorphine. J’ai remarqué que ma période de rémission correspond a une période ou je faisait beaucoup de sport. Or le sport entraine sécrétion d’endorphine. Y’a til des études sur un éventuel déficit en endorphine, ou encore un phénomène de dépendance aux endorphine qui entrainerai éventuellement la trichotillomanie?

Albin

Bonjour Marjoleine,

oui le sport entraîne une sécrétion d’endorphine. Comme par ailleurs, la douleur, les situations excitantes et l’orgasme. Et pour répondre à ta question, il existe sans doute des études à ce sujet. Pour cela, je te conseille plutôt de poser la question à l’Oracle (Google).

Sinon en faisant une (toute petite recherche, j’ai trouvé ceci… http://goo.gl/993fW1 ou cela… http://goo.gl/V4eV4L

Avec tout mon soutien,

Albin

Dalila

Trichotillomane depuis plus de 30ans avec quelques rémissions , mais rien y fait je pense avoir tout fait! Traitement , psy, hospitalisations,hypnose, acupuncture,pleins de choses et j’en suis toujours au même stade si ce n’est pire et j’ai peur , peur de ne jamais m’en sortir et que mes cheveux ne repousserons plus. Aidez moi!

Albin

Bonsoir Dalila,

on peut dire que tu n’est pas restée sans rien faire pour t’en débarasser. Déjà, je te félicite, cela prouve ta volonté de t’en sortir.
Mais si ton problème n’est pas encore résolu, c’est soi parce que tu n’as pas encore trouvé la bonne thérapie, soit parce que tes pensées s’envolent dans la mauvaise direction.

Pour commencer, voici la suggestion que je t’offre. Modifie tes pensées dans l’autre sens. Comment veux-tu pouvoir t’en sortir, si tes pensées profondes sont celles que tu m’écris;

peur de ne jamais m’en sortir et que mes cheveux ne repousserons plus

Inverse tes pensées profondes et redirige-les dans l’autre sens. Voilà ce qu disait Winston Churchill… « Agissez comme s’il était impossible d’échouer. »

Pour commencer, je t’invite à t’inscrire sur le blog, tu recevras ainsi les deux cadeaux que j’offre. 😉

Avec tout mon soutien.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article