Causes

Les causes de la trichotillomanieLes études n’ont pas encore montré de cause certaine. Une mutation génétique impliquée dans la aurait été identifiée mais cette piste reste à explorer. 
 
Souvent la apparaît après un traumatisme (arrachage focalisé, elle prend alors la fonction de focaliser l’attention consciente pour éviter les pensées anxiogènes), mais elle peut également commencer sans raison (arrachage automatique).
 
Il existe de nombreuses interprétations psychodynamiques puisque les cheveux sont associés à la féminité et la est beaucoup plus présente chez les femmes.
 
La trichotillomanie peut être épisodique ou continue, d’intensité variable.La trichotillomanie est un comportement impulsif donc les sujets ne peuvent s’empêcher de toucher et d’arracher leurs cheveux (ou poils).
 
Ils peuvent connaître des périodes sans rien arracher puis avoir une soudaine reprise inexpliquée. Le stress (d’où l’expression populaire “avoir envie de s’arracher les cheveux” lorsque les individus se trouvent dans une situation particulièrement désagréable), l’angoisse ou l’ennui peuvent provoquer des crises : le trichotillomane ne peut s’empêcher d’arracher pendant un certain laps de temps (de quelques minutes à quelques heures) où il est dans un état second est comme dans une bulle et ne fait que cela. 
 
Il est très difficile pour un trichotillomane de sortir d’une crise.
 
Les cheveux, les cils, les sourcils et les poils de barbe sont le plus souvent concernés mais tous les poils du corps peuvent l’être (bras, jambes, poitrine).
 
Certaines personnes, en particulier les enfants, peuvent aussi arracher les poils d’autres personnes ou d’animaux de compagnie. Souvent, les sujets atteints de trichotillomanie jouent et/ou ingèrent les poils arrachés (trichophagie).
 
La trichotillomanie est parfois considérée comme un trouble obsessionnel compulsif (TOC) mais ce comportement, même s’il est compulsif, procure du plaisir (ce qui augmente la difficulté à arrêter), donc n’est pas tout à fait un TOC (des arguments neurologiques semblent aller dans ce sens). 
 
En réalité, certains auteurs s’accordent pour considérer que la trichotillomanie présente tous les critères d’une addiction comportementale (persistance du comportement malgré les conséquences psychologiques et sociales, plaisir lié à l’arrachage, existence de craving, pensées anticipatoires, soulageantes et permissives autour de l’arrachage…).
 
Source Wikipedia
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai un accident épilation y a quelque mois, mais ressament depuis 3 mois j’ai dévolpé un obession pour mes sourcils je passe mon temps et les regarder et les toucher jy pense tout les jours à force de les toucher jen fais tomber pas mal et je sens encore plus mal. maintenant j’ai des trou j’arrive pas arrété les regarder de comparer mes sourcils a d’autre personne sa me pourri la vie jai peur qui ne repousse plus jamais je sais plus quoi faire ça fais 3 jours que j’ai des chute de poils plus importante. pardon pour les faute j’écris vite.

    • Hello 🙂
      Ne tkt pas les sourcils repoussent toujours même après plusieurs épilations !
      J’ai moi même le même souci, c’est par période, je les touche et ils tombent… j’ai également eu un pb d’épilation il y a quelques années et ça a mis bcp de temps à repousser…
      Le mieux c’est que tu essaies de transposer ton stress sur autre chose et que tu les laisse un peu tranquille pendant quelques temps 🙂 ils vont repousser doucement mais sûrement. Courage !! Ajoute moi sur insta si tu veux discuter: des_cocottes_en_papier

  2. Bonjour
    le probleme concerne ma sœur, elle se coupe les cheveux tous les jours, elle a des trous partout. Elle en souffre, elle culpabilise à en pleurer. Ca dure depuis des années.
    je souhaiterai savoir si elle est trichotillomane ? car de ce que je lis ca concerne l’arrachage de cheveux et non la coup.
    Si c’est le cas, existe t il des solution pour en guerrir ? Sachant qu’elle refute l’idée d’aller consulter un thérapeute
    Merci par avance pour vos reponses

    • Bonjour,

      vous avez raison, cela n’est pas un problème de trichotillomanie, bien que la frontière est mince entre arracher et couper !
      Toutefois, les cheveux sont le siège de l’image de soi, de l’estime que chacun porte à soi-même. Je vous laisse donc apprécier son problème. Vous l’aurez donc compris, problème de confiance, de stress une mauvaise image de soi-même que son problème ne fait qu’aggraver.
      Pourquoi ne pas l’inscrire sur le blog et lui proposer ce je lui offre en cadeau, qui je l’espère pourront lui donner une piste…

      Dans tous les cas, merci pour votre démarche ! Votre soeur sait-elle qu’elle a auprès d’elle quelqu’un qui la soutient et souhaite lui venir en aide ?
      Mais le plus important reste le fait que ce soit elle qui désire guérir, car tant que cette décision ne sera pas prise (par elle-même) aucune solution ne fonctionnera.

      Avec tout mon soutien…

  3. Bonjour, je sais que les commentaires ne datent pas d’hier, je pense avoir trouver la solution en tout cas pour moi sa marche, je suis un homme de 20 ans, quelquun de super stressé et du coup je m’arrache mes poils de barbe, cette sensation provoque du plaisir lorsque le poil est arraché mais le soucis c’est qu’a force cela me fait des petits trou pas tres esthetique. Mais c’est plus fort que moi, je suis obliger de me les arracher, c’est plus qu’une pulsion !! Du coup j’air cherché des moyens pour arreter, et je me suis acheter une peluche avec des poils dur pour me procurer la meme sensation avec ma barbe et sa marche bien. Jai lu certain commentaire bcp de fille ont les meme problemes mais avec les cils du coup mon idée et que vous acheté une barbie pour lui arraché les cils ou queleque chose qui a des poils . La meme chose pour les cheveux avec une perruque. Voila

    • Bonjour Dylan,

      je te remercie pour ton commentaire ! C’est sympa de ta part de partager l’astuce qui a bien fonctionné pour toi !

      Moralité ; allez les fille toutes à vos Barbies 😉

      Merci encore Dylan et fais-nous savoir si tu réussis à baisser ton taux de stress.

  4. Bonjour,

    J’ai une petite question à vous poser:

    Je me tripote sans arrêt les sourcils, surtout quand je suis concentrée ou stressée, au point qu’ils finissent par tomber. Cela fait de nombreuses années et ça me fait des trous …
    De plus depuis le début de l’année j’ai commencé à manger mes pointes de cheveux, du coup mes cheveux sont parfois plus courts d’un coté que de l’autre.

    J’aimerais savoir si on peut apparenter ça à de la trichotillomanie?

    Avez vous des solutions car ça me pèse…

    Merci d’avance.

    • Bonjour Agathe,

      en réponse à ta question, je serai tenté de répondre oui et non. Quand tu dis tripoter tes sourcils au point où ils finissent par tomber, c’est que dans ton “tripotage” il y a certainement arrachage. Et pour ce qui est mangé la pointe de tes cheveux, on appelle cela de la trichophagie. Mais le plus important n’est pas la définition que l’on va donner ou pas à ce comportement.

      Non le plus important est d’apprendre à contrôler ce genre de pulsions, qui nous affectent. Pour cela je t’invite, de temps à autre à découvrir les différents articles du blog. Tu y trouveras quelques solutions que je t’invite à découvrir l’une après l’autre et à mettre en pratique, de façon assidue. Et ne te décourage pas si les résultats n’apparaissent pas immédiatement. Sois persévérante.

      Avec tout mon soutien,

      Albin

  5. Salut.j’ai 21 ans.Je suis étudiante.Cela fait près de 9ans que je m’arrache les cheveux.Etant africaine cela ne me pose pas trop de problèmes car il est très courant qu’une femme se rase carrément la tête.Même si les gens m’admirent pour ma simplicité je me sens mal car moi aussi je voudrais me tresser les cheveux comme les autres filles de mon age.A certain moment j’ai pu arrêter grâce à l’auto suggestion puis j’ai repris et dès lors cela ne marche plus.

    • Bonjour Prudence,

      si l’auto suggestion ne fonctionne plus, il te reste plen d’autres solutons que je partage sur le blog. Il te suffit pour cela de chosisir une autre thérapie.

      Avec tout mon soutien,

      Albn

  6. Bonsoir,
    Moi ça fais 3/4 ans que je m’arrache les cils ,
    j’ais déjà essayer a plusieurs reprise de m’arrêter mais je reprend quelques jours plus tard,
    ma famille me soutient beaucoup ,ils savent que quand je suis contente même très joyeuse c’est que mes cils on un peux repousser ,mais la “maladie” reprend le dessu et quand tout le monde voit que je suis déprimer c’est qu’ils se doutent que je me les ais tous arracher .
    Je ne vous cache pas que c’est très dur a vivre au collège (j’ais 13 ans bientôt 14)
    Quand je reçois des commentaire du genre “on dirait que tu n’a pas de cils ” je me renferme et j’attend la fin de la journée et je rentre chez moi completement déprimer.C’est dur de voire sa famille souffrir car elle nous vois essayer de vaincre contre cette “maladie”/”toc” mais sans résultat .
    Ma mère essaye de m’aider du mieux qu’elle peux (elle me dit que c’est peux etre due au tress ou aux angoisses ) Je me dis que je n’arriverais jamais a m’en sortir ,combien de foie j’ais pleurée sous le regard impuissant de ma mère. Alors je me laisse vivre tout en étant déprimer ,mes notes sont en chutes libre a cause de celas .
    J’ais une amie qui vit la même chose que moi mais on en parle pas (la honte sûrement ).
    Mais j’ais decouvert ce site,qui me redonne de la force , et je ne vous cache pas que je suis un peux timide car je n’ais pas l’habitude de parler ouvertement de mon Toc ,
    mais de voire que des personnes vient en quelques sorte la même chose que moi bah je me sens moins seul . (Merci Alain !)
    ps: désoler pour les fautes d’orthographe .

  7. Bonsoir,
    Moi ça fais 3/4 ans que je m’arrache les cils :/ ,
    j’ais déjà essayer a plusieurs reprise d’arrêter mais rien ni fait ,
    ma mère me soutient beaucoup et fait tout pour m’aider,
    parfois je n’ais plus rien ,puis sa repousse un tout petit peux (je suis contente et ma famille sais que quand je suis aussi joyeuse c’est que des cils on repousser ) mais quelques jours plus tard je me les arrache une fois j’été tellement stresser que je me suis tout arracher jusqua me faire une cloque sur l’oeil ( c’etait le soir ,le matin ça avait dégonffler ,ouf)Je souffre horiblement de voire ma famille esperer et m’aider autant car je me decourage en me disant que c’est impossible je ni arriverais jamais.(Ma mère me dit que c’est peut être due au stress au angoisses) Mais maintenant que j’ais decouvert sa site est que des personnes qui connaisse en quelques sorte se que je vit, me fais reprendre espoir (Merci Alain !)
    ps: désoler pour les fautes d’orthographes :$ ( ps:j’ais oublier de dire que j’ais 13 ans bientôt 14 )

  8. Bonjour Jimmy,

    sur ce point je suis tout à fait d’accord !
    Mais n’oublions pas de toujours sortir couvert 😉 Car pour cela, nul besoin d’aller jusqu’en Espagne.

    Prends soin de toi.

  9. Bjr , j’ai 13 ans et demi , et je suis aussi une victime de cette maladie , cause de : gene par les quelques trous qui apparaissent sur le haut de mon crane … je me l’est arrache depuis 2 ans , enfaite quand je m’arrache un cheveux , il doit etre : asser court et surtout epais et un peu onduler , ensuite je m’arrache le bulbe du cheveux . svp si vous avez etait dans se meme cas , que vous avz reussi a arreter , veuillez me dire comment et me tenir au courant , merci .. 🙂

    • Bonsoir Liili,

      et bravo de te prendre en main de la sorte. Ta démarche est courageuse et je t’en félicite.
      Comme je le raconte dans le blog, je ne m’arrachais point les cheveux mais les sourcils. Cela dit, cela n’a pas d’importance.
      Pour répondre à ta question, ce sont l’auto hypnose et l’EFT qui m’ont le plus aidé dans ma démarche personnelle. Mais en tout tout premier, c’est de m’être occupé du blog qui m’a permis de ralentir (dans un premier temps) mes crises.

      Mais je pense qu’il faut pour cela un peu plus de maturité, sans vouloir te vexer.
      Je pense qu’a ton âge, l’hypnose peut se révéler très intéressante.

      Dans la section partenaires, , dans le bas de la page tu pourras y trouver une vidéo de Pascal BROUARD et l’adresse de son site.

      Mais comme tu le sais, pour cela ou toute autre consultation tu auras besoin de tes parents. D’ailleurs, en parle-tu avec eux ? Et si oui, quelles sont leurs réactions ?

      Avec tout mon soutien.
      Et si tu le souhaites n’hésite pas à écrire à nouveau. 😉

    • Salut lili et bien contente de savoir qu`une jeune est dans la même situation que moi jai 15 ans et sa me pourris la vie depuis 6 ans je peut te donner de mes conseil si tu veux jai pas copmplètement arrêter mais vois tu ses en train de repousser un peu tout de même 🙂 En se moment je me met des bandanna ou foulard décoratif sur ma tête et ça aide beaucoup tu devrais essayer sinon essais de rester dans un endroit ou il y a tes parents ou personne de ta famille pourras te le dire quand tu te les arrache ou bien quand tu veux les arrachers écrit se a quoi tu pensse au moment même essai mes truc et tu men reparleras 😉

    • Bonjour Jimmy,

      en Espagne il existe aussi un autre genre d’établissements, qui pour un prix relativement modique, te permet de déstresser complètement. 😉
      Tu choisis une fille, avec laquelle tu passes un bon moment et quand tu en ressors, t’est… vraiment détendu.
      Alors, tant qu’à me faire chatouiller, enfin à chacun ses préférences.

      Excellente journée.

  10. Bonjour,

    Moi je l’ai été un bon moment aussi :
    Arrachage des sourcils à l’adolescence (l’extérieur des sourcils seulement, ça me procurait un plaisir, une satisfaction, comme si je retirais le stress et la saleté de mon corps),
    Puis jusqu’à 21 ans : la barbe sur le menton, sur l’extrémité du menton c’était encore plus satisfaisant que les sourcils et vu que je pouvais me raser après, c’était sans conséquence visuelle. Tout ça s’es stabilisé quand j’ai fini mes études, le facteur clé est sans aucun doute le stress. L’impression que les poils sont une saleté du corps, et le plaisir de les arracher mais seulement au bout du menton et a l’extérieur des sourcils pour ma part, c’est là où la sensation de “purification” est la plus grande. J’ai finalement arrêté avec le temps, j’ai appris à rester zen même dans les pires moments. En période de stress il me reste un dernier “TOC” anti-stress qui ne fait pas mal : je plis le fond de mes poches ou un tissu fin de façon à en faire une mèche et je me chatouille le dessous des phalanges des mains, l’empreinte des doigts, ainsi que le bout des doigts sous les ongles. C’est très très addictif, la mèche de tissu peut même parfois être tellement fine et plutôt rigide que la sensation passe la caresse au “grattage”, mais comme c’est du tissu ça n’irrite pas. Enfin c’est dur pour moi de m’en passer, et ça procure une éternelle insatisfaction, il faut chatouiller à l’infini toujours plus pour se détendre.

    • Bonjour Jimmy,

      et merci pour ce premier commentaire.
      Je suis heureux d’apprendre que tu ai pu t’en sortir, excellente nouvelle.

      Continues de prendre soin de toi.

  11. Bonjour à toutes et tous.

    Je vous apporte mon témoignage pour vous donner un petit message d’espoir. J’ai 27 ans et j’ai été trichotillomane pendant 12 ans (de 14 à 26 ans). Je m’arrachais les sourcils quotidiennement au point que je n’en avais plus du tout. Je maquillais de faux sourcils au crayons, portais une grosse frange devant les yeux et je vivais ca tres mal. Je pensais ne pas pouvoir m’en sortir ou que mes sourcils ne repousseraient plus jamais (destruction du bulbe).

    Mais depuis plus de 6 mois, je suis guérie. Je ne m’arrache plus aucun sourcil. En fait, tout est partie d’une semaine pendant laquelle j’ai recu une amie à la maison. Cette semaine là, je n’ai pas osé m’arracher les sourcils devant elle (par honte) et j’ai remarqué à la fin de la semaine de multiples petites pousses de sourcils. J’étais tellement contente de les voir repousser un peu que j’ai décidé de m’accrocher et de ne pas les tirer pendant quelques jours. Et effectivement, motivée par les résultats de plus en plus visibles, j’ai persévéré et en 2 semaines mes sourcils étaient là. C’est un bonheur fénoménal de se retrouver soi même …
    Depuis ce moment là, meme si le reflexe de toucher mes sourcils est encore présent tous les jours, je me contente de les toucher mais je ne les arrache plus parce que je suis tellement satisfaite d’etre guérie…

    Gardez espoir … la guerison est possible !

    • Bonjour Jenny, merci pour ton témoignage.
      Celui-ci serait une bonne idée de thérapie ! Invitez une amie ou un ami chez soi pendant un certain temps, car il est vrai qu’en présence d’autres personnes nous n’osons pas nous arracher sous peine de passer pour quelqu’un de pas tout à fait normal.
      D’ailleurs, il est curieux de remarquer que dès que nous sommes en présence d’autres personnes le trouble s’estompe aussi tôt !

      Je comprends ta fierté et celle-ci est tout à fait justifiée, notamment après douze années.
      Alors, garde le cap et si je peux me permettre un conseil, évite aussi de les toucher.
      Dans tous les cas, je salue ta guérison, et suis vraiment satisfait pour toi !
      Merci de nous la faire partager. J’aimerais tellement recevoir (encore) des témoignages de réussite comme le tien.

      Je te souhaite une excellente continuation.