Les Profits Macabres de la Psychiatrie

Take care of youLes Profits Macabres de la Psychiatrie

Aujourd’hui je vous fais partager une dernière vidéo suite au marché de la folie et aux médicaments psychiatriques, que je vous recommande de regarder, si vous ne l’avez pas encore fait.
 
Si j’ai décidé de vous faire partager encore un volet sur ce thème, c’est parce que j’espère vous… sensibiliser encore et davantage sur les effets néfastes que de tels médicaments auront sur votre santé. C’est parce que les propos que j’ai découvert nouvellement, m’incitent à vous dire ceci; CESSEZ d’ingurgiter des psychotropes même si ceux-ci vous ont été prescrits par votre médecin ou autre psychiatre et psychologue.
 
Et si vous n’en prenez pas (encore) n’en faites JAMAIS usage. Vous le savez, je vous l’ai déjà dit, d’autres solutions existent, certaines d’entre elles vous ont déjà proposées au travers de ce blog, et je m’engage à vous en proposer de nouvelles, mais de grâce ne céder pas à la facilité, ou parce que vous pensez qu’en ingurgitant ses drogues votre TOC disparaîtra.
 
Car soyez sûr d’une chose, je vous l’ai déjà dit au travers des témoignages reçus, toutes les personnes ayant essayé de se soigner par la prise de ses psychotropes, n’ont RIEN soigné du tout.
 
Non seulement vous dilapider votre argent, mais plus grave vous allez altérer votre santé mentale et physique. Et même si je ne vous connais pas personnellement, je souhaite que vous preniez soin de vous.
 
Voilà, j’espère que maintenant vous serez à même de prendre la ou les bonnes décisions pour vous guérir. Sachez remettre en question ce que l’on vous raconte. Pour cela, je vous laisse maintenant découvrir cette vidéo, que je vous invite à regarder jusqu’au bout.
 
Les Profits Macabres de la Psychiatrie
 


 
Et vous ferez-vous le bon choix ?
Signez la pétition contre le dépistage psychiatrique et la mise sous camisole chimique des enfants.
Cliquez ici: La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme.
 
_____________________________________
 
« Nier la foi, c’est se condamner soi-même ainsi que l’esprit qui engendre nos forces créatrices. »
Charlie Chaplin

 
 
 
 
 

melyluna

bonjour a tous,

je tenais a laisser un petit commentaire moi aussi parce que je suis infirmière en psychiatrie et que ce reportage m’a interpeller.

je vous rappelle (a titre d’exemple) que la schizophrénie est une pathologie reconnue avec des symptômes précis qui en permettent de faire le diagnostic donc dire a une personne schizo de ne pas prendre son traitement revient a dire a une personne diabetique de ne pas prendre son insuline!!!!
c’est une pathologie GRAVE et CHRONIQUE qui peut mettre en jeu le pronostic vital. donc, au lieu de dire prenez pas vos traitements renseignez vous sur le sujet et arretez gober comme des moutons tout ce qui est dit dans ce soit disant reportage! ces personnes sont des gens qui souffrent et ils leur faut un traitement (anti-psychotique, entretien medico-infirmier, cadre de soins, projet de vie,..) pour leur permettre d’avoir une vie a peu pres stable.
apres ce n’est pas parce qu’on souffre d’un trouble mental qu’on a forcement besoin de medocs. arretez d’aller chez le medecin pour un oui et pour un non et vous ferez baissez le chiffre d’affaire de l’industrie pharmaceutique car il n’y a pas qu’en psychiatrie qu’il se font du chiffre. allez dont voir en pediatrie on met les gosses sous antibios des qu’ils ont un rhume par contre la personne de dit rien sur les mefaits des antibios et leur chiffre d’affaire. j’ai fait une colite pseudo-membraneuse après avoir pris de l’augmentin et j’ai failli en crever.

bref tout ça pour dire que peut importe le service de medecine, il y a des pathologies qui doivent etre soignées car elle sont grave et osez dire a un psychotique de ne pas prendre ses medocs c’est ne rien connaitre de la souffrance qu’il endure!

Albin

Bonjour Melyluna,

je te remercie pour ton commentaire.
Comme tu as pu le voir au sein de cette vidéo il n’y a que des professionnels de la santé qui s’expriment. Par ailleurs, ici je ne traite pas la schizophrénie mais la trichotillomanie. Cela dit, il y a sûrement certaines pathologies qui nécessitent un traitement et un suivi digne de ce nom. Je dénonce à travers ce partage, toutes formes d’abus et de non-respect des enfants, des hommes et des femmes à travers le monde. Je dénonce, les excès des sociétés pharmaceutiques pour une rentabilité maximale sans se soucier de la santé publique et j’assume !

Tu parles des antibiotiques, nous pourrions aussi abordé les vaccins, pour dénoncer d’autres abus.
Bien sûr que nous avons tous notre responsabilité, mais cette responsabilité passe aussi par l’information.
Ceci dit, n’hésite pas à faire un mail à la société de production de cette vidéo si tu as d’autres commentaires à faire.

Excellente journée.

cecile

Ici, aux Etats Unis, ils te mettent les gamins sous Ritaline (amphétamines) dès 5 ans pour les rendre attentifs à l’école et du coup sous antidépresseurs pour en neutraliser les effets sur le cerveau. C’est effrayant. Le problème est que le système médical réclame une étiquette psychiatrique pour que chaque petit problème comportemental ou émotionnel puisse être traité dans un cadre hospitalier et remboursable par les assurances. Mon fils a été traumatisé par un coup sur la tête, il a des problèmes d’estime de soi et de confiance, les autres gamins se moquent de lui parce qu’il ne peut plus jouer au foot, et bien si je ne savais pas ce que je sais, je n’aurais pas réagi lorsque le neurologue m’a suggéré des séances de psychothérapies qui pourraient l’aider à mieux vivre les suites de son trauma. C’est un psychiatre qui m’a contactée…pas un psychologue. Il m’offrait une évaluation psychiatrique de mon fils pour lui permettre d’intégrer un groupe de gamins à problèmes! Et pourquoi pas des anxiolytiques! J’ai expliqué à ce psychiatre que j’avais une formation en psychologie et que je savais de quoi il s’agissait et que non, je n’allais pas avoir besoin de sa group therapy.
En attendant, tous les enfants n’ont pas une mère éduquée dans ce domaine et capable de trouver des alternatives non addictives à des antidépresseurs. Je bourre mon fils tous les jours de compléments alimentaires qui lui permettent de fonctionner normalement, de voir la vie dans le bon sens bien qu’il soit rayé définitivement de l’équipe de foot, sa passion.
Comment font les autres? Je sais bien que les thérapeutes qui offrent des alternatives ne sont pas à la portée de tout le monde, nous ne sommes que des gouttes d’eau dans la mer du profit de l’industrie pharmaceutique.
Le monde n’a pas fini de voir surgir des fous qui tirent sur tout le monde sans raison…notre société les fabrique.

Albin

Bonsoir Cecile,

oui en effet, le reportage nous montre bien comment les enfants sont drogués, ou comme ils vont bientôt l’être grâce a des programmes comme Teenscreen.
Comment font les autres ? Il faut d’abord mieux renseigner les gens en partageant certaines informations et ensuite il existe des organisations comme celle proposée dans la vidéo, la CCHR.
Ton fils à la chance d’avoir une maman comme toi,

A cette adresse: http://www.cchr.org/

Ce que je trouve d’aberrant aux Etats Unis, c’est la publicité télévisée qui est faite autour de ses pilules. Encore une fois, une question d’argent… au détriment de la santé publique.
Je reste cependant persuadé, que les choses peuvent changer.

Je te souhaite une excellente journée.

Bernadette GILBERT

Bonjour Albin,
Ce que tu dénonces en termes d’inefficacité pour la trichotillomanie va pour tous les maux (ou presque) que l’on veut noyer dans les psychotropes.
Tu vas prêcher des convaincus, mais j’espère aussi que tu vas convaincre des indécis. C’est ton but, j’imagine !
T’es-tu déjà intéressé au décodage biologique à propose de cette affection ? As-tu entendu parler du conflit de la renarde ? A tout hasard !
Amicalement et à bientôt !
Le dernier article de Bernadette GILBERT : Vitamix, une assurance santé !My Profile

Albin

Bonjour Bernadette,

ce que je dénonce, ce sont les abus et surtout les dangers auxquels nous sommes confrontés, si nous prenons ce genre de médicaments.

Mon but n’étant pas de convaincre mais d’informer les personnes sur un fait qui nous concerne tous. Et qu’il existe d’autres alternatives à leurs soi-disant troubles psychiques.
Ta question concernant le décodage biologique est intéressante, car c’est en faisant mes recherches sur le cerveau, que je suis tombé sur les vidéos proposées sur le blog.
Pour ce qui est du conflit de la renarde, j’ai regardé mais je n’y vois pas de rapprochement avec la trichotillomanie

Excellente journée.

Albin

Bonjour Hannah,

dans le même temps l’information aujourd’hui est à la portée de tous.
Le problème, c’est que le consommateur est rarement prévenu des effets secondaires dévastateurs.

Aussi, ont-ils tout intérêt à se tourner vers des solutions plus
naturelles.

A ne plus sentir, on n’est plus vivant.

Voilà un résumé que j’apprécie tout particulièrement.
Merci Hannah.

Je te souhaite une excellente journée.

Sco!@couple routine

Bonjour Albin,
En regardant les douze premières minutes de la vidéo, il y a déjà quelque chose d’extrêmement mais d’extrêmement frappant:

Il n’y a pas de tests scientifiques mesurables pour «déterminer» ou «prouver» qu’une personne a un déséquilibre chimique au cerveau… Le supposé déséquilibre n’est pas mesuré, alors comment prescrire tel ou tel médicament pour tel ou tel déséquilibre?? Et ce sont des psychiatres et des médecins qui témoignent de cela dans cette vidéo!!??!!!

Et le monde médical doit s’appuyer sur des tests scientifiques. On entend souvent : ceci ou cela a été démontré ou prouvé de façon scientifique. C’est la base même de la science!!! Elle doit TOUJOURS S’APPUYER SUR DES PREUVES SCIENTIFIQUES, alors que pour ce qui est du cerveau (pas de nos cheveux ni de nos ongles, mais de notre cerveau qui est essentiel et vital), les scientifiques ne s’appuient sur rien??!!!

C’est aberrant. Je n’ai pas le goût d’écouter le reste… Ça m’étonnerait que la suite et la conclusion soient encourageantes…

Merci de diffuser cette information.

Amicalement,

Sco!
Le dernier article de Sco!@couple routine : Petits textes d’amour pour votre chéri(e)My Profile

Albin

Bonjour Sco,

tu as tout à fait raison, c’est bien comme cela que ça se passe.
Aucun test n’est fait pour valider les différents troubles !

Troubles que l’on retrouve de plus en plus nombreux à être mentionnés
dans leur fameux DSM-IV. Cette année devrions-nous voir apparaître
la cinquième édition.

Ils ne se servent que de ce DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) qui ne repose sur RIEN pour cataloguer leurs patients et ce en quelques minutes seulement. Le but étant de prescrire bien sûr, leurs drogues.

Je te souhaite une excellente journée.

sylviane

Bonjour Albin

Au risque de me répéter je parle toujours de la soeur d’une amie qui, depuis l’âge de 41 ans prends des psychotropes et est totalement gaga aujourd’hui à 83 ou 84 ans.

Elle a le cerveau en bouillie (dit par un médecin) et ne reconnait plus ni famille ni personne d’ailleurs, pire que Alzeihmer ce qui n’est pas peu dire

Quelqu’un de ma famille très proche prend des médicaments pour soi-disant des crises d’épilepsie (qui n’ont jamais été prouvées malgré toutes les batteries de tests et d’analyses. Il est maintenant pratiquement sans mémoire et souvent avec un air “ailleurs”

Alors, oui tu as raison d’alerter tes lecteurs même si c’est le combat du pot de terre contre le pot de fer car les bénéfices sont tellement ENORMES que les vendeurs de pilules de la mort ne sont pas près de s’arrêter
Le dernier article de sylviane : Comment mes kg sur les hanches m’ont probablement sauvée de l’hôpital ou du cimetièreMy Profile

Albin

Bonjour Sylviane,

et merci pour ce nouveau commentaire. Ce qui est inquiétant c’est que nous avons tous dans notre entourage des personnes sous l’emprise de ses drogues.
Et le documentaire précédent, nous montre bien comme la société française se place tout en haut du classement du hit parade des consommateurs en Europe.

Il est donc nécessaire pour une nouvelle prise de conscience, pour une meilleure information sur les dangers d’une telle consommation, de partager au maximum cette vidéo.
Merci Sylviane.

Excellente journée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article