Le marché de la folie

Le marché de la folieLe marché de la folie

 
Vous connaissez sans doute ma répugnance concernant tout ce que peuvent nous prescrire la plupart des psychothérapeutes. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises lors de précédents articles, mais surtout dans celui-ci; http://stop-trichotillomanie.com/avez-vous-la-volonte-de-guerir/
 
 
 

  • Je vous prescris ceci ou je vous prescris cela…

Souvent nous pensons (à tort) trouver la solution idéale à la trichotillomanie en ingurgitant tout ce que certains professionnels nous prescrivent. Sans doute, par facilité ou par commodité. La personne anxieuse est passive dans le processus thérapeutique. Elle attend que la solution vienne d’autre part que d’elle même: d’un produit, d’un praticien.
 

Moi aussi j’en ai pris

 
Je pourrais vous parler des témoignages reçus suite au sondage qui est en ligne. Beaucoup de personnes sont passés par là et non pas obtenu de grands résultats. A une époque dans laquelle je me trouvais, il m’est arrivé aussi de suivre ce genre de traitement. J’ai également ingurgité des psychotropes pour soulager une dépression.
 
Je peux vous assurer, que ma ttm ne s’en ai pas trouvée soulagée. Pas du tout ! Comme d’autres, ça n’a pas résolu le problème. D’ailleurs, si un tel psychotrope existait vous seriez vous aussi au courant n’est ce pas ? Cela fait très longtemps que je ne prends absolument rien. Et je m’en porte tout aussi bien, sinon mieux. Fort heureusement, je ne suis jamais tombé dans une dépendance à ce genre de pilules.
 
Mais ce n’est pas le cas de tout le monde ! Non seulement ses médocs ne soulagent pas notre trouble, mais plus grave ils peuvent causer une dépendance qui à long terme peut se révéler plus dangeureuse ou totalement inefficace au risque de sa santé physique, morale et financière.
 

  • Par ailleurs, il ne faut pas oublier que tout médicament de cette nature, comporte toujours des effets secondaires !

 
Les médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter des troubles mentaux banals ou graves ainsi que la douleur. Ils recouvrent les anxiolytiques ou tranquillisants, les hypnotiques ou somnifères, les neuroleptiques ou antipsychotiques, les antidépresseurs, les thymorégulateurs (régulateurs de l’humeur), les psychostimulants, les analgésiques opiacés et les médicaments de substitution aux opiacés.
 
Pourquoi je vous parle de cela aujourd’hui ? Eh bien parceque j’ai commencé à regarder une vidéo qui vous en apprendra davantage sur ce commerce qui est aujourd’hui l’un des plus prospères de notre économie, mais qui s’inquiète bien peu de notre santé, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire.
 
Vous en doutez ? Alors je vous invite à regarder ceci…
 

Le Martketing de la Folie

 


 
La vidéo est certes un peu longue, mais très instructive. Et puis rien ne vous oblige à la regarder en une seule fois !
MAIS REGARDER-LA il en va de VOTRE SANTE !
 
________________________________

 
« Fermer les yeux devant le danger, c’est se donner
en proie et renoncer à son libre arbitre. »

Georges Meredith

 
Ce billet vous a plu  Partagez-le_fleche
 

 

 

 

 

twitter         facebook
 

 

 

 

 

Lucille Beaulieu

Bonjour Albin

Certaines personnes réagissent beaucoup aux médicaments.
Difficulté de fonctionner au quotidien, sensation d’être gelé, forte fatigue, perte d’appétit, perte de libido… et j’en passe.
Ce n’est pas agréable de vivre comme ça.
Alors s’informer, s’instruire rencontrer les bonnes personnes.
Essayer avec discernement et prudence.
Tout ça pour le mieux être.

L’industrie pharmaceutique est une grande puissance dans nos sociétés.
Y’a pourtant d’autres avenues peut-être cela rapporte $ moins mais, vaut la peine d’être essayé comme par exemple l’hyperbare, c’est un exemple parmi tant d’autres.
On l’utilise pour les cas de paralysie, les grands brûlés et +
Je connais une personne qui en a fabriqué une c’est une belle réalisation et ça fonctionne et donne de bons résultats, petit à petit tranquillement.

Bonne journée et bons soins.

Lucille

sylviane

Mon cher Albin,

Quand j’ai fait ma dépression nerveuse il y a 35 ans je n’ai pris aucun médicament même si le psychiatre m’en donnait des tonnes. Bien m’en a pris.

La soeur d’une de mes amies est complétement dans le cirage depuis 10 ans et ne reconnait même plus sa fille complétement “shootée”aux medics depuis 30 ans, c’est lamentable il suffit de lire quelques livres de toubibs “éclairés” heureusement il y en a pour se rendre compte que tout n’est qu’une question d’argent et de dividendes
Le dernier article de sylviane : De bonnes nouvelles pour tous ceux qui ont du mal à tenir leurs résolutionsMy Profile

Albin

Bonjour Sylviane,

cela ne m’étonne pas de toi, tu est une femme de caractère et tu as pris la meilleure des solutions.
Je suis désolé d’apprendre l’état dans lequel se retrouve cette personne, mais la vérité nous est encore cachée ! C’est pour cela que je souhaite que ce documentaire soit partagé par le plus grand nombre.

Merci pour ce commentaire et passe une excellente journée.

Bernadette GILBERT

Bonjour Albin,
Le problème dont tu parles me fait penser à une anecdote qui vient de remuer un peu le public québécois : un jeune homme de 15 ans s’est suicidé (il était dépressif) et ses parents ont découvert qu’il était suivi par un psychiatre depuis un an et qu’il était sous psychotropes… Le problème, ici, au Québec, c’est qu’un jeune, à partir de 14 ans, peut se passer de l’autorisation de ses parents pour consulter un médecin et prendre ses médicaments. Cela peut sembler une bonne protection contre les parents abusifs, mais cela a pour effet de mettre les jeunes à la merci de l’hyper-médicalisation et, surtout, des industries pharmaceutiques ! Et nous, parents, n’avons plus aucun contrôle…
A bientôt !

Albin

Bonjour Bernadette,

effectivement on parle bien peu des effets secondaires de ses psychotropes !
Aux Etats Unis il en est de même, et l’argent qui est investit dans la publicité est gigantesque.

Une intervenante (dans le documentaire) précise en outre que notre société n’a jamais été autant… droguée.
A méditer…

Merci pour ton commentaire.

Mes amitiés au Canada.

Thierry ImagEcriPub

Je ne connaissais pas vraiment ce problème symptomatique d’une angoisse, que l’on peut comparer je suppose à cette habitude qu’on certaines personnes à se ronger les ongles, parfois jusqu’au sang.
Mais quelle tristesse de constater qu’une fois de plus, comme en bien des domaines, l’industrie pharmaco-chimique en profite pour faire un business absurde.
Il convient ici aussi de ne pas se laisser berner, ne pas mettre une couche de peinture sur les fissures de l’âme, mais soigner la cause plutôt que ses effets.

Albin

Bonjour Thierry,

bienvenue et merci pour ce commentaire.

C’est ce qui rend la vie intéressante, tous les jours on peut apprendre des choses nouvelles
Sous certains aspects on pourrait compare la trichotillomanie à l’onychophagie, puisque les deux sont une réponse inadéquate à une certaine anxiété.

Oui, d’autres solutions (plus saines) existent pour soigner certains troubles psychiques, qui parfois sont même inventés !
Une aberration alors n’hésite pas à partager ce documentaire.

Excellente journée.

Sco!@couple routine

Bonjour Albin,

Je suis d’accord sur le fait que les médicaments ne règlent pas tout au niveau mental ou émotionnel, au contraire.

J’ai commencé à regarder la vidéo et on nous montrait des radiographies de problèmes (comme une tumeur au cerveau) tandis que pour la bipolarité, on nous montrait une fiche avec un point d’interrogation (comme quoi ce n’était pas observable et/ou prouvable comme la tumeur).

Pourtant, je connais une personne bipolaire qui ne prenait pas ses médicaments et qui est devenue schizophrène. Maintenant, pour avoir une qualité de vie, elle prend ses médicaments et elle va beaucoup mieux. Pour elle, arrêter ses médicaments veut dire de replonger dans différents délire. Ce serait aussi néfaste pour elle d’arrêter ses médicaments que pour un diabétique qui arrêterait son insuline. Comment expliquer cela?

Amicalement,

Sco!
Le dernier article de Sco!@couple routine : Mission cette année : rire de tout et de rien et ne pas s’énerverMy Profile

Albin

Bonjour Sco, merci pour ce commentaire.

À travers cet article, je dénonce un certain pouvoir qui sous des raisons discutables, n’a que pour seul but de faire de l’argent sur certains produits au grand dam de notre santé. Il suffit pour cela de quelle façon est rédigé le DSM !
Si maintenant cette personne dont tu parles, pense en avoir vraiment besoin, et qu’elle désire opter pour cette solution, libre à elle. Mais je reste persuadé que sans doute d’autres solutions s’offrent à ces personnes.
Je pourrais aussi te citer, les personnes qui n’ont rien obtenu de ses traitements, mais pire qui en ont créé de nouveau.
Mais je ne vais pas polémiquer, ce n’est pas le but.
Le but de cette vidéo est de proposer à chacun des vérités que l’on nous cache et de cesser de nous droguer dans le seul but, de nous rendre accros pour augmenter leurs… actions (boursières).
Je te propose (une nouvelle fois) de regarder cette vidéo, et ce jusqu’au bout, oui je sais elle est longue… mais ô combien instructive.

Excellente journée

Philippe

Bonjour Albin,
Je regarderai dès que possible ta video (un peu longue compte tenu du peu de temps dont je dispose en ce moment) car le sujet est fort intéressant.
Par chance je n’ai pas eu, jusque là besoin de prendre de médications, mais je n’ai aucun doute à te croire que les grandes industries (ici l’industrie pharmaceutique, ailleurs celle de l’alimentation) ont comme principal objectif la rentrée de super profits, et notre santé ne vient que loin en arrière parmi leurs préoccupations !
Donc merci et bravo à toi pour la diffusion d’informations qui peuvent nous ouvrir les yeux!
Amicalement

Philippe
Le dernier article de Philippe : Sushis RecettesMy Profile

Albin

Bonjour Philippe,

et merci pour ton commentaire.

Concernant les profits dont tu parles, effectivement c’est
impressionnant et tout cela au mépris de notre santé.

Je pense qu’il est tout naturel de partager ce genre
d’informations. Et n’hésitez pas à la faire circuler.

Excellente journée à toi.

Luc mister-no-stress

Bonjour Albin,
Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis et merci de diffuser ces informations brûlantes…
Je rencontre très souvent des personnes à mon cabinet qui ont pris des psychotropes pendant des années sans être vraiment soulagées et qui vont nettement mieux après trois séances avec moi !
C’est terrible d’un coté…
Et c’est génial de l’autre car elles auraient pu persévérer encore longtemps dans cette voie sans issue (voire même dangereuse)!
Prends soin de toi
Luc Mister No Stress
Le dernier article de Luc mister-no-stress : Nous sommes tous accro à nos émotions ! Le stress est une drogue !My Profile

Albin

Hello Luc,

et merci pour ce retour de ta part. Tu as il est vrai, l’avantage de recevoir des personnes qui ont été dépendantes de ce genre de traitement.
Tu connais donc très bien, la dépendance aux psychotropes !

Effectivement le sujet est brûlant, c’est pour cela que je tenais vraiment à faire découvrir cette vidéo, qui m’as retourné.
Il faut absolument qu’elle soit vue par le plus grand nombre, afin que les personnes sachent ce qu’il en est réellement de ce genre de solutions, qui à mon sens ne font qu’enrichir certaines sociétés au plus grand dam de la santé.

Excellente journée et encore merci.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article