La PNL vient en aide à la trichotillomanie !

La PNL vient en aide à la !

 
 
Ceci est une réponse apportée sur un forum.
C’est une méthode que je vous livre telle quelle a été publiée et qui peut beaucoup vous aider. Cependant une seule recommandation, si vous me le permettez, abusez-en !

 

________________________________

 
 
J’avais un souci d’onychophagie, en gros je me rongeais les ongles et les peaux autour. Je sais que le souci semble différent, mais je pense que la solution qui a bien fonctionné pour les ongles peut aussi fonctionner pour les cheveux.
 

Je suis loin d’être un expert, mais je veux partager cette technique qui sait si ça peut vous aider…

 
Cette technique est tirée de la PNL (programmation neurolinguistique). Pour résumer et je pense que vous trouverez plus d’infos sur google, la pnl offre des outils qui permettent de passer d’un état à un autre (c’est aussi des outils de communication, mais je ne suis pas exhaustif ni réducteur alors informez-vous).
 
 

  • Cet exercice est à répéter autant de fois que nécessaire:

 
1) Fermez les yeux et imaginez un écran de cinéma. Sur cet écran, projetez l’image du comportement que vous souhaitez éradiquer (en l’occurrence s’arracher les cheveux) et tous les états négatifs liés au problème, les sentiments de honte, le geste, le fait que les trous dans les cheveux ne sont pas beaux… en gros projetez votre comportement au complet sur cet écran.
une fois que vous visualisez bien ça,
 
2) Il faut faire perdre de l’intensité à l’image… La voir en noir et blanc par exemple, moi je réduisais sa taille jusqu’à ce que l’écran devienne tout petit, comme s’il était très loin de moi.
3) Ensuite il faut venir projeter à la place le comportement que vous souhaitez avoir et tous les états positifs liés (de beaux cheveux en récompense, fierté d’avoir de beaux cheveux). Il faut que cette image brille, qu’elle soit intense, vous devez ressentir le bien-être de cet état comme si vous aviez déjà réussi !!! Vous pouvez l’agrandir, faire un avec cette image, car c’est ce que vous souhaitez le plus !

 

C’est bien de commencer par se poser les questions telles que: quel est le comportement à éradiquer, que me fait il ressentir, quelles sont les choses néfastes qui en découlent… puis toutes les questions inverses comme: quel est le comportement à atteindre, que me fera-t-il ressentir, qu’ai-je à gagner, quelles sont les choses positives qui en découleront…
De cette manière les visualisations seront meilleures.
 
 

  • Je répète que ce n’est pas une solution miracle, mais qu’il faut faire l’exercice plusieurs fois par jour…

 
au réveil par exemple, mais surtout le soir avant de dormir, au chaud dans son lit 🙂 se dissocier du comportement (vous-même savez que ça ne vous ressemble pas) et s’associer au comportement que VOUS souhaitez adopter (qui vous ressemble beaucoup plus non?). Ça fonctionne pour tout un tas de problèmes d’ailleurs.

 

J’espère vous avoir aidé un peu avec quelque chose qui a fonctionné pour moi au bout de trois rechutes… Qui ne reviendront plus, car ce n’est pas moi que j’ai abandonné, j’ai rejoint le moi que je voulais être.

Bon courage, vous voilà avec un nouvel outil !

_______________________________


Je remercie doslegartos pour cette nouvelle thérapie qu’il nous fait partager et que je vous invite à tester.

_______________________________

 
« Il faut toujours se méfier de ses emportements, des excès qui perturbentet finalement qui provoquent le désordre. »
Georges Cartier

 
 
 
 
 

charline

Bonjour,
Chacun est différent et je suis en rémission sans toutes les méthodes données. Je peux vous affirmer que la réduction du gluten, de tout ce qui se digère lourdement en tout cas (graisse à forte dose, produits industriels genre chips, pates au gluten et même cereals non complètes en tout genre) me fais faire des crises ! Evidemment, ce n’est pas la clef d’une rémission, mais je ne suis pas d’accord pour dire que cela n’a pas d’impact, je crois, réellement, que cela agrave le nombre de crise et la quantité arraché ( tout comme un mauvais sommeil…question d’hygiène de vie). Depuis ma rémission, je mange beaucoup de fibre, beaucoup de fruits, moins de gluten, et mon seul écart fut un jour où j’ai mangé très mal….interressant non ?

Concernant l’hypnose etc. je les ai essayé mais sans succès…je suis TTM depuis mes 8 ans….soit depuis 21 ans ! L’experience je l’ai aussi 😉 Et voilà que par miracle, je ne m’arrache plus DU TOUT depuis 20 jours (grosse victoire) sans effort car justement, je m’en fou, je n’y prête pas attention. La thérapie à tendance à se concentrer sur la TTM et finalement peut faire plus de mal que de bien pour certaines personnes (mais il faut le tenter, moi je l’ai déjà tenté à l’époque où elle était gratuite). Mes hypothèse de rémission :
1/ mon traitement donné par un adictologue (le plus adapté à notre problème) : de la miansérine 10 mg
Je ne la supportait pas au début mais c’est une dose faible pour un superbe miracle (je ne me suis jamais retenue aussi longtemps depuis mes 8 ans)
2/ je suis en vacances, certes, il y a l’ennuis, mais je reprend un rythme de vie avec edes rituels bien être
– le matin : etirement + hygiène buccal à jeun avec de l’huile+ meditation de 10 min + thé vert+ marche de 10 min
– Le soir : brossage du corps à sec rapide+ massage du corps à l’huile parfumé + sport + douche + méditation avant mangé+ manger + suppression de la tv le soir

3 / je supprime la TV le plus possible et le téléphone. Ceci est important pour les crises qui finalement sont dû à de l’ennuis ou bien de l’inattention.
4 / je prend soin de mes cils et sourcils avec des huiles le soir et un soin de pousse le matin
En fait, en me massant de la tête aux pieds , me brossant j’apprend à aimer mon corps et me trouver belle. je n’ai plus envie de me faire du mal, je me trouve aussi “grosse” et cela m’apprend à faire la paix avec mon corps. la médidation sonne comme l’auto hypnose je pense, a savoir qu’a force d’entendre ou bien s’entendre dire qu’il faut aimer tout le monde, ne pas s’en vouloir ou en vouloir aux autres ect. cela “lave le cerveau” pour le “reprogrammer” positivement ( je n’ai pas esayé la PNL par contre….donc peut être que cela marche).

En fait, je crois que si vous avez essayé de focaliser en notant le nombre arraché par jour et que cela à echoué, c’est que vous avez ma personnalité : n’insistez pas, vous allez être omnibulé par vos cheveux/cils/sourcils et en arracher plus au final avec un prime le sentiment d’échec. Il vaut mieuc lâcher prise dans ce cas, s’en foutre tout bonnement comme quelqu’un de normal 😉 eviter les trucs qui déclenche les crises et vous comporter comme si à chaque seconde vous etiez différent, pas dans le passé, ni dans l’avenir. Concentrez vous dans le présent, là maintenant. Si vous vous interressé à quelque chose en vous concentrant bien sur tous vos sens (toucher, vu ouie etc.) vous ne vous arracherez pas. A l’inverse, si vous vous appercevez qu’une activ ité/conversation vous ennuis, FUYEZ !!! trouvez une excuse, allez aux toilettes mais fuyez car vous risquerez de vous arracher puisque vous ne serez pas dans l’instant présent, vous penserez à plein de trucs autre que l’activité !

voilà mes conseils. Je vous en direz plus si je réussi à arrêter définitivement.
Ce qu’il faut retenir c’est que vous devez commencer par vous faire du bien, vous aimer, être égoïste même (je préfère utiliser ce mot qui est fort pour vous faire comprendre que vous devez vous aimer avant les autres) et une fois que vous serez détendu, sous un traitement pourquoi pas, alors naturellement vous vous arracherez mois. Et un jour, pendant des vacances particulièrement sympas, vous pourrez vous dire “bon bah j’arrête car cela me fait du mal et je m’aime bordel !” . Et ça s’arretera sans spécialement déployer une énergie monstrueuse pour vous retenir.

Je vous embrasse fort et pense à vous, où que vous soyez. N’oubliez jamais que vous avez de la chance de vivre, peut être de ne pas être gravement malade ou bien dans un pays en guerre. L’enfer que vous subissez, vous pouvez choisir de ne pas le subir en choisissant vos fréquentations et en vous aimant. Aimez vous et aimez les autres, pardonnez à votre entourage car tout le monde souffre de quelque chose, et tout le monde créer des mécanisme de défense (des moqueries pour les ados par exemple alors que c’est de la jalousie souvent).

Charline

Aurélie

Bonsoir,

Cette méthode me parait assez facile à mettre en oeuvre au quotidien!
Je vais donc essayer !
Merci à vous, pour toutes vos astuces qui je l’espère fonctionneront.

Bonne soirée,

Aurélie

Nico de Développement personnel

Salut Albin,

J’ai justement utilisé cette méthode de la salle de cinéma il y a peu. Il est clair et net que ces méthodes de visualisation ont des effets très positifs, mais comme tu le précises bien, il faut les appliquer régulièrement sinon, il n’y aura pas de véritables résultats.

Merci pour tous tes conseils et à très bientôt,
N.

Albin

Salut Nico,

et merci de passer faire un tour par ici 😉
Dommage que je n’ai pas pu voir ta webconférence… En tout cas c’est sympa pour ce retour d’expérience.

Je te souhaite une excellente soirée.

Maeva

Cette méthode fonctionne réellement. Je me suis fixée un jour pour commencer à entreprendre la méthode. J’ai tenue 3 semaines sans arracher un seul cheveux.
J’ai toutefois replongée je ne sais pas pour quelle raison mais je compte retenter l’expérience prochainement.
C’est je pense la méthode la plus efficace pour réduire voir arrêter ce TOC.
Essayer ça en vaut vraiment le coup.
Bon courage à tous.
Maeva

Albin

Bonjour Maeva,

merci pour ton commentaire et ton partage d’expérience.
Puisse celle-ci inspirer d’autres personnes.

Je te souhaite une agréable fin de journée,

Albin

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article