Des moments précieux avec ma fille

Lolita

Des moments précieux avec ma fille

Mardi soir je regardais la télévision en compagnie de ma fille. C’était un moment très agréable que nous passions ensemble, en regardant une émission que nous affectionnons tous les deux. Il s’agissait d’ “Incroyables Talents” sur M6.
 
 
Parfois, il m’est difficile de pouvoir communiquer véritablement avec ma fille. Alors, je profite bien de ces instants ou nous partageons le même intérêt. Elle en devient vite, plus accessible. Et là, notre communication redevient normale et agréable.
 
 
 
Certaines ou certains d’entre vous se demandent toutefois, comment se fait-il que la communication n’est pas toujours optimale ? Eh bien, tout simplement parce que ma fille va sur ses 15 ans et comme la plupart des adolescentes et adolescents de son âge, ils commencent à créer leur petit monde. Si vous êtes parents, vous saisirez mieux la nuance. 😉
 

  • Un moment précieux

 
Bref je passais vraiment un bon moment. Ma fille a pour habitude cependant de se ronger les ongles quand elle est stressée, comme beaucoup d’autres jeunes. Et finalement, il n’y a pas véritablement de différence entre une personne atteinte de et une autre atteinte d’onychophagie. Je m’en suis rendu compte, car comme un imbécile que je suis, je lui ai dit une fois de plus, la chose la plus stupide à dire dans ces cas-là, « cesse de ronger tes ongles ! ».
 
Comme toi il t’est arrivé de faire avec ta fille en lui disant la même chose; « cesse de t’arracher les cheveux ! ». Et vous avez vu le résultat ? Magnifique, n’est-ce pas ? Aucun résultat ! Rien, nada. Et tout ce que vous pouvez dire dans ce sens, fonctionnera avec le même aboutissement. C’est à dire, RIEN.
 

  • Quelle similitude entre ses 2 troubles ?

 
Il y a dans ce geste, dans ce trouble qu’est l’onychophagie, assez de similitudes avec notre redoutable TTM. Il en découle une certaine forme de plaisir, de soulagement dans lequel se trouve plongé la personne qui se ronge les ongles.
 
Je sais aussi que des personnes atteintes de sont parfois aussi sujettes à l’onychophagie. Cela arrive souvent quand le stress est très élevé. Malheureusement, le premier n’atténue pas l’autre trouble, il le complète, le nourri quelquefois. Et on peut passer allègrement de l’un à l’autre. Et bien sûr, je vous laisse imaginer le résultat.
Heureusement ma fille n’est pas sujette à la TTM.
 
Donc, après de vaines tentatives orales, j’ai commencé à réfléchir. Je me suis dit qu’il était temps pour moi, de faire un test avec elle, avec l’une des thérapies que je vous ai proposées. J’ai choisi… le Dien Chan pour son côté ludique et simple. Vous vous en souvenez ? J’en vous en parle dans cet article;
« Cessez de vous arracher avec le Dien Chan »
 
J’ai pris un stylo avec mine rétractable, et j’ai commencé à lui stimuler les points décrits par le professeur Bùi Quôc Châu. Pendant une dizaine de minutes environ, je lui ainsi fait cette thérapie faciale. Elle a trouvé cela amusant, et moi je me suis également bien amusé en lu prodiguant ce petit massage.
 

Oui OK Albin, et ensuite que s’est-il passé ? Eh bien, ma fille n’a plus porté ses doigts à la bouche de tout le reste de la soirée. Elle s’est emparée du stylo et a commencé à dessiner, ou plutôt devrais-je dire à se tatouer çà et là des motifs. Tantôt sur les bras, tantôt sur les jambes. Je me suis volontiers prêté au jeu et j’ai même eu droit a en avoir un, sur le dos de la main. Sur cette partie charnue entre le pouce et l’index, elle m’a dessiné un triquetra. Nous avons passé une belle soirée et nous avons bien ri.
 
Alors, pourquoi je vous ai raconté cette tranche de vie ? Parce que tout d’abord j’ai été très content que cela fonctionne, en étant témoin du résultat. Et cela fonctionnera tout aussi bien, pour vous bien sûr.
 
La plupart des thérapies que je partage sur ce blog, nécessite au moins une condition de votre part, voire peut-être deux. De l’engagement, à bien effectuer celle-ci et de la persévérance.
 

Ce ne sont pas des tours de magie aptes à fonctionner dès la première fois à 100%.

 
Il vous faudra sans doute un peu de continuité et d’effort dans la pratique. Il s’agit d’une ancienne habitude, qui dure pour certaines personnes depuis des années. Donc patience.
 
Et vous qu’avez-vous testé ?
 

___________________________

 
« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

 
 
 
 
 

sylviane

Bonjour Albin

Je me suis bien identifiée avec ton article car ma fille s’est rongée les ongles au sang jusqu’à il y a très peu (40 ans je crois). J’ai tout essayé et puis un jour elle arrêtait et dès qu’un stress revenait rebelote elle recommençait et puis miracle elle a découvert une manucure des mains spéciale on colle des ongles faux ou quelque chose comme ça et elle s’est vu avec de beaux ongles rouges très sexy et elle n’a plus rongé ses ongles je te passe le message pour ta fille mais ce qui sert pour l’un ne sert pas obligatoirement pour l’autre toutefois celui-ci a été radical. Bonne chance
Le dernier article de sylviane : Vidéo vitamines : tétraplegique à 17 ans pourtant aujourd’hui c’est un homme heureuxMy Profile

Albin

Bonjour Sylviane,

comme quoi il vaut mieux tard que jamais ! 😉
Très heureux qu’elle aie pu se débarasser (enfin) de cette manie. Qui elle aussi est une alternative, pour évacuer certaines émotions et tensions.

Si cela continue, cette solution me paraît intéressante, pendant un certain temps.

Excellente journée.

Santa

Il me faut une thérapie en urgence , je rechute d’une façon intense ces jours-ce je ne comprend même pas ce qui m’arrive…

Je vais essayé le Dien Chan je n’ai meme pas lu l’article donc le lire m’avancera déjà..

Merci Albin.

Albin

Bonjour Santa,

oui en effet cela sera un très bon début !

Je mets à votre disposition toutes mes découvertes, il ne vous reste plus qu’a lire et pratiquer.
C’est la seule chose que je ne puisse faire à votre place. Alors, du courage et de la méthode !

Excellent dimanche.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article