Aux personnes qui désirent cesser d’arracher.

Aux personnes qui désirent cesser d’arracher.Aux personnes qui désirent cesser d’arracher.

 
 
 
Vous souhaitez commencer une thérapie individuelle et personnelle ?
 
 
 
 
 
 
 

Si vous faites partie des personnes qui souhaitent cesser d’arracher… tentez de faire cette thérapie au complet, vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour arriver à arrêter. Si vous oubliez des parties, vous risquez plus de rechutes. Ce programme n’est ni difficile, ni humiliant. Il exigera de votre part, un peu de discipline et de la méthode.
 

__________________________

 

Premièrement, avant de commencer, il faut prendre quelques semaines afin de noter tous les moments de la journée où l’arrachage des cheveux et/ou des poils est le plus fréquent. Ça peut aller jusqu’à un mois. Donc vous devez vous donner la permission de vous arracher les cheveux afin de bien vous connaître.
 

Attention, ça ne veut pas dire le faire plus souvent. Pour certaines personnes, se donner la permission, peut devenir catastrophique. Si vous vous contrôlez, c’est tant mieux, mais noter quand même les moments de rechutes.
 

Vous apprendrez ainsi beaucoup sur vos comportements. Pour être menée à terme, cette thérapie devrait être accompagnée de rencontres hebdomadaires (réelles ou virtuelles) entre les trichotillomanes pour faire un retour sur leurs observations, leurs peurs, leurs sentiments.
 

Plusieurs trichotillomanes ayant lu au sujet de la ont avalé qu’il n’y avait pas de guérison possible. Ceci en a découragé énormément et cela ne veut absolument rien dire. C’est complètement ridicule dans la mesure où vous croyez que c’est un comportement répété et appris.
 

  • Nous ne sommes pas né avec ce trouble

 

Cette manie est apparue chez nous tous par un concours de circonstances particulières et causé par une habitude pour contrôler le stress et pour se relaxer par l’arrachage. L’action d’arracher et la diminution des tensions non consciente chez plusieurs renforce ainsi le comportement ce qui nous incite à continuer davantage, c’est très addictif vous en conviendrez.
 

C’est un principe fondamental de la théorie de l’apprentissage. L’arrachage de cheveux ou des poils et un apprentissage mais non approprié, une forme de calmant à la de gestion du stress. C’est donc absurde de penser que cela ne peut se guérir.
 

  • Les médocs pour ou contre ?

 

Le succès de médicaments en particulier dans le traitement de la trichotillomane est rare et est plus associé aux gens qui souffrent de dépression ou d’anxiété (antidépresseurs). Il s’agit dans ce cas-là d’éliminer l’anxiété et le stress, ce qui est la cause du comportement.
 

Vous connaissez d’ailleurs mon avis au sujet des psychotropes, et la plupart des personnes qui ont pris vous diront elles aussi, que cela a rarement fonctionné. Et pour vous ?
 

__________________________________

 

« Le désir est signe de guérison ou d’amélioration. »
Friedrich Nietzsche

 
Ce billet vous a plu  Partagez-le_fleche
 

 

 

 

 

twitter         facebook
 

 

 

 

 

Mel1

Bonjour,
J’ai 16 ans et ça doit faire 4/5 mois que je m’arrache les cheveux. J’ai regardé différents site et j’ai appliqué leur Methode. Je sais que je m’arrache les cheveux quand je travail, quand je suis en devoir. C’est venu tout D’abord je pense du fait que je n’aime pas les cheveux à la base, et je voulais faire disparaître ceux que je ne trouvais pas beaux. Je m’en arrache une quinzene par jour je pense. Maintenant j’ai des cheveux plus court sur le haut et le côté de la tête. Je me prends des remarques donc j’essaye de trouver des coiffures pour cacher cela. J’essaye de me débrouiller avec les méthodes que je trouve à droite à gauche car je n’ose pas en parler du tout hormis sur internet. Ma question était donc si je pouvais faire quelque chose pour
réussir et accélérer la repousse des
cheveux ? Prendre des médicaments ?
Merci de votre aide 🙂

Albin

Bonjour Mel,

sois la bienvenue et merci pour ton commentaire .

Je peux comprendre qu’il n’est jamais facile et agréable de se prendre des remarques mais il est cependant donné à n’importe qui d’en faire, à tort et à travers 🙁
Mais c’est un autre discours. Pour répondre à ta question, il existe aujourd’hui des molécules qui permettent de ralentir la chute, comme le Minoxidil mais pour la repousse pas encore.

Certes le Finastéride (dont le nom commercial est Propecia), a pu donner certains résultats pour quelques hommes, au niveau de la repousse, mais avec des traitements de + de 6 mois et qui s’estompaient une fois le traitement arrêté. Mais cependant, il subsiste une alternative… l’huile de ricin pourrait s’avérer une solution des plus intéressantes, car il s’applique sur les zones à traiter et puis c’est un produit complètement naturel, et qui plus est, pas cher !

Prends soin de toi.

Nina

Bonjour,
J’ai 17 ans et je me suis arrachée les cheveux lorsque j’étais petite suite au divorce de mes parents, j’ai réussi a me débarrasser de l’arrachage sans vraiment m’en rendre compte.
par la suite j’avais de très beaux et longs cheveux .
Jusqu’à ce que cela recommence il y a deux ans déjà…. Au début cela ne se voyais pas donc je ne m’inquiétai pas mais avec le temps c’est vraiment devenu une catastrophe je ne peux plus m’empêcher, et quand je regarde les dégâts que cela provoque c’est limite si ça me tue . j’aimai mes cheveux et je suis particulièrement fan de la longueur. j’ai donc décidé de couper mes cheveux et de les teindre en noir , ce qui ne me vas pas au mieux mais je suis vraiment désespéré. Je n’en parles a personnes et j’ai très honte de mon allure cela se vois et je ne sais plus quoi inventer comme coiffure…. j’arrive parfois a arrêté de m’arracher les cheveux mais je rechute toujours en aggravant la situation … C’est pesant et cette maladie me détruit..

Albin

Bonjour Nina,

merci pour ton commentaire et ton inscription.

Tu as déjà dû recevoir le premier livre. Lis-le ! Il te fera comprendre certains de nos fonctionnements en rapport avec le stress et comment l’appréhender.

Demain, tu recevras le manuel sur l’EFT. Attention c’est du LOURD ! Une thérapie comme celle-là est unique ! D’une simplicité déconcertante. Elle te fera le plus grand bien, à une condition; la pratiquer ! Contrairement aux médocs, il n’y a pas d’effets secondaires, alors n’hésite pas à répéter la thérapie autant de fois que tu en ressens le besoin. Les témoignages que je reçois et que j’ai pu lire à ce sujet sont unanimes.
Tu trouveras d’autres surprises au gré de tes lectures dans le blog.
Et si tu souhaites, cacher (le temps de la repousse) tes trous, je te conseille vivement la lecture de cet article:
http://stop-trichotillomanie.com/jai-trouve-lastuce-pour-camoufler-votre-alopecie/

Le produit est vraiment génial !

Je te souhaite une excellente fin de journée.
Avec tout mon soutien.

Nicky

Bonjour Albin !
Jusqu’à voici qq jours je ne savais pas que j’étais trichotillomaniaque ! Je n’avais jamais mis un nom sur cette sale habitude que j’ai à m’arracher les sourcils en particulier (je ne me suis jamais arrachée les cheveux. J’avais remarqué qu’à certaines périodes j’arrachais plus qu’à d’autres et repéré que cette manie était liée au stress. Depuis de nombreuses années je porte une frange assez longue pour masquer mes sourcils ! Pendant très longtemps je me suis aussi rongée les ongles. ça c’est fini aussi ! A bientôt 50 ans c’est mon prochain défi : en finir avec l’arrachage…
Merci pour ce blog intéressant
Amicalement
Nicky

Albin

Bonjour Nicky,

merci d’avoir pris le temps de ce commentaire. Je vous souhaite la bienvenue sur le blog.

Vous avez raison, le stress est la cause de notre trichotillomanie. Se ronger les ongles, fumer, grignoter a chacun sa façon.

Mais je reste persuadé, qu’il est possible de s’en sortir et je suis d’apprendre que c’est le chemin que désormais vous avez décidé d’entreprendre.

Je vous souhaite plein de bonnes choses à l’avenir et n’hésitez pas à vous inscrire sur le blog, vous recevrez ainsi un livre et un guide, qui vous seront bénéfique.

Avec tout mon soutien.

sandrine

bravo pour ton blog
je suis ttm depuis la ge de 12 ans , et j auraisbientot 44 ans
j ai eu des periodes ou je n ai pas arracher ,ensuite j arracher mais cela ne se voyait pas et la suite a des soucis de santé, la cata , derriere cela se voit, j arrive a cacher en attachant mes cheveux
du coup je suis tenter d acheter la poudre que tu as essayer
merci a toi, car je ne le connaissait pas, je l ai decouvert sur le forum ttm
amitié

Albin

Bonjour Sandrine,

je te remercie pour ton commentaire.

Tu as déjà réussi à ne plus arracher, alors bravo.
La poudre est effectivement un excellent moyen de cacher les zones dégarnies. Essaie, tu resteras vraiment surprise.

Prends soin de toi.

Albin

Bonjour Sandrine,

la tricho est la base un problème de stress, comme tu le sais. Il te faut apprendre à gérer celui-ci encore mieux et je suis persuadé que tu peux le faire.

Continues de prendre soin de toi.

Albin

Bonjour Christine,

et merci pour ton commentaire.
Oui effectivement, c’est ce qui rend la vie si intéressante, on peut toujours apprendre !
Mais dans ce cas, il est vrai que la plupart des personnes touchées par ce trouble s’en passerait volontiers.

Excellente journée.

Marie du blog Effet Papill'or

Je suis arrivée en curieuse et je découvre un nom et une maladie que je ne connaissais pas. J’ai lu l’article complet. Je pense sans rien y connaître qu’il faut effectivement aller au bout d’un programme.

Quand on commence un régime souvent il faut faire la même chose, noter ce qu’on mange … et souvent rien que de noter avant même d’entamer un régime on voit son poids diminuer. Je pense que là la logique est la même se mettre en situation de contrôle permet d’en prendre une partie en charge.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article